HISTOIRE DU CLUB


Camille PUYOBRAU a 7 ans en 1927 lorsque l’abbé DAUDIGNON crée le patronage des ECUREUILS. Henri PALEIX, aujourd’hui Président d’honneur, est déjà de l’aventure…

Le patro est toujours, et depuis l’origine affilié à la Fédération Sportive et Culturelle de France (FSCF), près de 2 millions de licenciés dans tout le pays. Le but est toujours le même : amener des athlètes à leur plus haut niveau, mais surtout, en faire des hommes conscient et responsables.

L’histoire des ÉCUREUILS DE SOUSTONS est riche d’épisodes marquants.

Le premier Président, Monsieur  GIZARD, donne un terrain pour construire le premier local. Baraquement multifonction comme on dit aujourd’hui, il accueille la gymnastique bien sûr, mais aussi le cinéma mue, le théatre amateur, la clique et le chant choral. Un éclectisme rare à l’époque !

Pendant la guerre 39-45, puis durant les années 59, 60 et 70, le patro se diversifie encore : Pelote Basque, basket ball, athlétisme, natation, ski complètent la panoplie des activités proposées.

C’est l’époque de gloire des ÉCUREUILS DE SOUSTONS !!!

La section gymnastique est le groupe phare. Les victoires se succèdent : championnats départementaux, régionaux ou nationaux, les trophées s’amoncellent.

Jean BOUYGUES, l’entraîneur respecté est passé par là. Chef de Corps des Sapeurs Pompiers dans le Lot, moniteur des Aiglons de Martel (Lot), du patro Chérubicot de Bayonne, il insuffle enthousiasme et sérieux à tous les gymnastes.

La remise sur pied de la section en 1947 a coïncidé avec le retour à SOUSTONS de Jean BOUYGUES père de Dédé, Pierrot, Coco et Francis. Cette année-là, elle se présente à sa 1ère compétition en catégorie « Débutants ». Par la suite, elle participera aux concours départmentaux et inter-régionaux.

En 1952  supervisant seulement les entraînements, Jean BOUYGUES donne la direction des adultes à son fils André « Dédé » et ce jusqu’en 1966. Il confie alors la section à Christian PALEIX jusqu’en 1983. De 1983 à 1987, à Philippe CAPERA avec l’aide de Joël PUYOBRAU. De 1988 à 1996 c’est Joël seul. De 1996 à 2007 Il sera co-entraîneur avec Dédé qui après 10 ans d’absence a repris le chemin des entraînements. En 1957 et 1958, Dédé fait son service militaire, pour le remplacer, jusqu’à son retour, fin 1958, la direction des entraînements est confiée à Alain PUYOBRAU pour les agrès et Henri PALEIX pour les ensembles

De 1961 à 1975, la section adulte de gym a gagné les drapeaux départementaux et régionaux. Un exploit jamais égalé à ce jour en Aquitaine.

Ces résultats amènent l’affluence des licenciés et des entraînements toujours plus poussés.

Section PUPILLES :

Avant la guerre et jusqu’en 1960 cette section a comme moniteur >René RAMONBORDES dit « MOLO ».

De 1931 à  1963 : Robert MESPLET

De 1963 à 1970 : Christian PALEIX

De 1970 à 1984 : Dédé BOUYGUES

De 1985 à 1986 : Michel LACAUSSE

De 1987 à 2000 : Bernard LESBATS

De 2001 à         : Jean LACAULE

De         à         : Dominique LARIE et Nicolas BELLEAU

De         à         :

La section sera plusieurs fois champion des LANDES et d’AQUITAINE.

Il ne faut toutefois pas oublier de 1970 à 1984 les aides-Moniteurs pupilles dont les noms suivent par ordre alphabétique : Christian BEGARDS, Michel BERTAILS, Pierre BOUYGUES, Coco BOUYGUES, Jean CAMIADE, Gilbert CAVADORE, Philippe DUMARTHEREY, Jacques LALANNE, Henri PALEIX, René RAMONBORDES.

Citons également pour la section adulte : Patrick PASCOUAU, Jerôme MORESMAU, Stephane DULOS, et bien d’autres qui ont été de bon conseil pour les entraîneurs et compétitions.

Section Jeunes POUSSINS :En 1972, à l’arrivée de l’Abbé LIBAT, il décide de créer la section Jeunes poussins. Mme Christian BERNOS lui succèdera ainsi que Thierry BARREYRE. Par la suite, Dédé BOUYGUES avec Eric FORTABAT, Camille PUYOBRAU, Alain PUYOBRAU, Philippe BAUDRY, Coco BOUYGUES, Jean LACAULE, Jean-Luc BIENKOWSKI, Vincent ANTOINE, etc…

Le vieux patro en planche ne suffit plus. Alors en 1972, l’abbé LIBAT, aumônier du patro, se lance dans une aventure extraordinaire : construire un gymnase neuf, sans le moindre sous en caisse, en ne comptant que sur l’amour des Soustonnais pour les Ecureuils et ses capacités de persuasion. Le Bon Dieu a dû aussiy mettre un peu du sien et le miracle s’est produit : 70 entrpreneurs et ouvriers Soustonnais ont travaillé bénévolement, souvent le soir, pour réussir à construire un outil moderne et fonctionnel. Les dons ont fait le reste…

Le vieux bâtiment avait tenu 46 ans. Mais une nouvelle ère s’annonce.

Les résultats ne se font pas attendre, création d’une section féminine, récolte impressionnante de trophées dans toutes les compétitions, éclosion du talent nouveau, arrivée d’entraîneurs, de juges ou d’arbitres, etc…

Christian PALEIX dirige cette phalange extraordinaire depuis 1966. Il obtient, après des années d’effort, le titre suprême :

Les ECUREUILS DE SOUSTONS sont CHAMPIONS DE FRANCE en 1981

Les honneurs, les invitations, les demandes de démonstrations n’ont pas manqué. Les gymnastes en ont profité pour inventer les pyramides, des sauts « à jet continus», des numéros comiques, etc…

Plusieurs éducateurs ont laissés une trace indélébile dans le patro : André BOUYGUES (durant 66 ans), Coco (25 ans), Joël PUYOBRAU, Robert MESPLET, Michel LACAUSSE, Philippe CAPERA, Bernard LESBATS, d’autres encore…

Les divers présidents ont bien mérité ces joies simples, procurées par un bonheur simple : Gaston PONTNEAU, Hubert LAUSSUCQ, Philippe DUMARTERAY, Robert HOURDILLE, Patrick PASCOUAU, Bernard LESBATS et Joël PUYOBRAU à ce jour (2017). Ils ont su, durant ces années, faire partager leur passion aux jeunes et aux moins jeunes.

Peu de clubs peuvent s’enorgueillir d’une histoire aussi riche et longue.

C’est cela la vraie vie des Écureuils de SOUSTONS : du travail, de la sueur, des compétitions, des entraînements, des déplacements, mais surtout et par-dessus tout, l’amitié et le bonheur d’être ensemble…


















Accueil